Mar 09 nov : Pôle-Emploi - Journée de grève (et d'action ???)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mar 09 nov : Pôle-Emploi - Journée de grève (et d'action ???)

Message par Chef du Goulag le Lun 8 Nov - 14:16

Le mardi 09 novembre sera une journée de grève nationale pour demander une amélioration des conditions de travail et d'accueil à Pôle emploi.
Dites donc, si c'est pas sexy et révolutionnaire ça comme revendication ^^

Oui bon c'est sûr, c'est bien planplan et réformiste comme truc, et nous on préfèrerait de loin une société anarchiste autogérée (oui enfin... partiellement co-gérée avec des staliniens :P parce que faut dire ce qui est, niveau auto-gestion/organisation on la ramène beaucoup nous les anarchistes, mais on est pas très doués :P on a donc pris soin de recruter quelques staliniens, qui eux par contre sont connus pour leur grand sens de l'organisation ! parenthèse anatcho-stalinienne fermée), mais bon des suppressions de postes à Pôle-Emploi, vu la merde que c'est déjà, c'est loin d'être une bonne nouvelle.

Donc, mardi 09 novembre, manif contre une énième casse des services publics.




----- POUR ALLER PLUS LOIN (que le bout de la manif) -----

Pôle-Emploi est un organisme issu de la fusion ANPE-Assedic fin 2008, et qui compte actuellement environ 49 000 collaborateurs. Oui c'est beaucoup... mais y'a presque 4 millions de chômeurs en France ! C'est encore plus beaucoup (trop) !
En moyenne, on compte 1 conseiller pour 105 demandeurs d'emploi... :shock:
Et on s'étonne que ça fonctionne pas très bien ! :P

"Faudrait embaucher plus de monde alors", et ça ferait un peu baisser les chiffres du chômage me direz-vous... Point du tout ! Le gouvernement a prévu de faire exactement le contraire : 1800 postes en moins d'ici fin 2011. 1500 CDD ne seront pas renouvelés, et 300 CDI ne seront pas remplacés.

What's the fuck ?!
Tout ça n'est pas juste un "erreur d'appréciation" de la part de nos dirigeants : c'est fait exprès.
Ca rentre dans la droite ligne (droite, ha ha ^^) de casse des services publics et des acquis sociaux :
l'école, la sécurité sociale, les transports, l'énergie, les hôpitaux... tout doit disparaître : au profit du privé.
Pourquoi ?

Déjà, pour pousser les gens, le peuple, vers des organismes privés. Les Droitistes et leurs potes libéraux (même ceux -prétendument- de "Gauche") ont tout leur fric dans des boites privées qui visent à remplacer les services publics. Buisness is buisness...

Et aussi pour changer la mentalité des gens, du peuple. Les habituer, les forcer à se soumettre à l'économie de marché.
Car si le peuple se la coule trop douce, s'il a la "belle vie" avec système de santé qui fonctionne, une école qui transmet des savoirs et apprend à exercer l'esprit critique, une économie au beau fixe etc... eh ben le peuple il la ramène, il ouvre sa gueule. Il a le temps et les moyens de réfléchir, de s'insurger contre une réforme austère, de s'élever contre des injustices sociales.
Voire même, il pourrait penser - et vouloir repenser - le système.
Et ça c'est dangereux pour le Pouvoir, parce qu'il peut pas complètement faire ce qu'il veut. Pire, des gens pourraient comprendre qu'en fait on n'a pas besoin de l'Etat, et qu'on peut très bien gérer tout ça nous-mêmes comme des grand-e-s...

Alors qu'un peuple qui vit dans la précarité et sous la menace permanente du chômage ou du licenciement, qui n'est pas en très bonne santé parce qu'il a pas les moyens de se faire soigner, qui rentre crevé de sa journée de boulot, qui se demande comment il va pouvoir payer les jouets de ses gosses à Noël, qui court à gauche à droite pour essayer de trouver un travail et/ou des aides financières, qui passe ses soirées à rédiger une dizaine de courriers en AR pour faire patienter les huissiers, qui vit sous les menaces d'expulsion de logement, qui se bourre d'anxiolytiques et d'antidépresseurs pour tenir le coup, et qui se noie au quotidien dans toutes ces difficultés,
(et à qui on envoie les flics s'il leur prenait l'envie de se révolter)
un peuple comme ça laisse tout passer.

Un peuple comme ça, pressé comme un citron, tourmenté et stressé au quotidien parce qu'il ne doit compter "que sur lui-même", ses "mérites", et qui ne peut plus compter sur ses droits (services publics de qualité, acquis sociaux, droits de l'Homme), un peuple comme ça devient bêtement égoïste et s'en fout du reste, de la société, des autres.
Et là, le Pouvoir a les mains libres pour faire tout ce qu'il veut.

Quel chômeur longue durée et à moitié alcoolique/dépressif ira se préoccuper des expulsions racistes de Rroms ?
Quelle mère célibataire, qui aurait besoin de journées de 48h pour espérer se reposer un peu, prendra le temps d'empêcher ou de dénoncer un contrôle au faciès des sans-papiers ?
Quels parents, toujours absents parce qu'ils doivent cumuler plusieurs boulots, remarqueront qu'on ferme des classes et des écoles, mais qu'à la place on construit des prisons ?
Quel étudiant, pataugeant entre l'apprentissage de sa nouvelle autonomie, la recherche de logement, ses cours et son travail à mi-temps en a quelque chose à foutre du déploiement d'une armée de caméras de vidéo-surveillance dans la rue et dans tous les espaces publics (genre "secret story géant" : devinez quel est le terrible secret de ce passant à capuche ! est-ce un dealer ? un terroriste ? un voleur ? un drogué ? jouez avec nous et remportez le trophée de la Délation d'Or !) ?

Bref la casse des services publics et des acquis sociaux, c'est pas un "dommage collatéral" de la "crise" économique (drôle de crise, les riches n'ont jamais été aussi riches :suspect:).
C'est fait exprès. Pour que le peuple soit tellement occupé à ses corvées et sa survie quotidiennes qu'il n'aie plus le temps de se révolter.

Mais faire disparaitre purement et simplement les services publics et les acquis sociaux, c'est trop risqué. Ouais, ça va se voir les gars, faut faire un truc plus discret ^^
Et ils ont trouvé la solution idéale, parfaite en tous points et même pas trop grillée : SABOTER les services publics, de l'intérieur. Les rendre inefficaces, incompétents, inconsistants, et au final quasi-inutiles.

Si les services publics fonctionnent bien, les gens vont gueuler si on les supprime.

Mais si les services publics deviennent merdiques, nuls, là les gens ils s'en foutront qu'on les supprime. Mieux, les gens vont D'EUX-MÊMES les compléter, puis les remplacer, par des services du privé.
L'école ne fait pas son boulot ? Je contacte une société privée de soutien scolaire. Ou je l'inscris dans une école privée.
Les hôpitaux ont des listes d'attente de plusieurs mois, et sont en sous-effectif ? Je vais aller dans une clinique privée.
Le centre de loisir communal a fermé ses portes ? Pas grave, j'envoie mon gosse en colo avec un organisme privé.
A Pôle-Emploi ils sont inefficaces ? Je vais m'inscrire dans une société privée d'aide à l'embauche.
Les retraites vont baisser ? Je vais prendre une complémentaire retraite dans le privé.
La sécu rembourse plus ? Je vais me prendre une bonne mutuelle...
Etc etc etc.

Ne vous laissez plus endormir ! Exigez vos droits ! Et prenez en de nouveaux !


"Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre,
pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes,
et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps
pour la rébellion."

Aristote




Post-Scriptum

Non, on ne soutient pas bêtement les services publics, qui sont avant tout des institutions étatiques. A bas l'Etat, donc à bas ses institutions. Logique.
Mais tant qu'il y a un Etat (et a priori y'en a un là), le minimum est qu'il garantisse à sa population que des secteurs VITAUX comme l'énergie, le transport, la santé et l'éducation ne peuvent pas, ne doivent pas être laissés à la folie de l'économie de marché et à la spéculation financière.
On n'est certes pas pour l'Etat-Providence, mais on est encore moins pour l'économie de marché ultra-libérale.
On ne ratera cependant pas une occasion de rappeler que ce genre de lutte - un meilleur accueil à Pôle-Emploi ou la régularisation de sans-papiers par exemple - sont très insuffisantes en termes d'efficacité et en termes de perspectives politiques vraiment émancipatrices pour l'être humain.


~~~~~
Avec Panache, Kalach et Strass, Guerre de Classes

Chef du Goulag
Admin
Admin


http://barricata-madame.catch-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum