La Révolution : et si ça arrivait, en vrai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Révolution : et si ça arrivait, en vrai ?

Message par Chef du Goulag le Mer 19 Jan - 0:25

Imaginons... un autre monde.

Quelqu'un de pragmatique et vraiment pas con a écrit (grosso modo, car j'ai un poil modifié le texte pour lancer le sujet ici. Je suis le Chef du Goulag, je fais c'que j'veux avec mes posts d'abord. ) :


Quand je lis :
"Nous souhaitons que la lutte pour la justice sociale et l'émancipation puisse se développer, que les travailleurs-euses, les opprimé-e-s et les exploité-e-s puissent développer leurs propres moyens de décisions, malgré toutes les tentatives de récupérations et de divisions politiciennes ou religieuses qui risquent d'avoir lieu."

Je pense "heu oui, mais concrètement ?"

...
...
...
...
...

hé hé c'est bien la question !!

Plus sérieusement (quoi que) quand je vois comme c'est galère d'organiser un camping, ou même l'anniversaire surprise d'un pote... organiser tout un pays ! heu... ouiiii, pourquoi pas
(faudra pas gueuler si ça cafouille un peu au début, hein. on vous aura préviendu.)

Perso, j'y pense souvent.
(surtout quand je me brosse les dents. Heureusement, ça dure pas plus de 3 minutes, sinon après ça fait mal dans les boyaux de la tête.)

La Révolution, bon d'accord. Mais imaginons... ça arrive.

On nous file les clés de l'Elysée, de l'Assemblée, de la Banque de France, du local à saisie des stups ^^, la totale :
quoi qu'on fait ??????
(après les 3 mois de beuveries et d'abus en tous genres je veux dire )

Alimentation, énergie, logement, pollution, sur-urbanisation, sécurité (ben oui un minimum, on va pas se faire un remake de Mad Max juste pour le fun), hôpitaux, para-médical, prisons, hôpitaux psy, foyers d'accueil des gamins maltraités (et des femmes battues, et des hommes battus aussi tiens d'ailleurs, ça existe), prise en charge des personnes handicapées, transport des personnes, transport des marchandises, mode de consommation, loisirs (jeux vidéos, musique, ciné, téloche toussa toussa), école, garderies, maltraitance animale, agriculture, pêche, maquillage, entretien des satellites, démographie etc etc...
(y'en a des trucs dans une société dites donc !)

Qu'est-ce qu'on fait ?!
Et comment ?



(on va s'y griller les neurones, moi je vous le dis)

~~~~~
Avec Panache, Kalach et Strass, Guerre de Classes

Chef du Goulag
Admin
Admin


http://barricata-madame.catch-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Révolution : et si ça arrivait, en vrai ?

Message par Chef du Goulag le Lun 24 Jan - 15:02

Quelques pistes de réponse...

J'ai déjà réfléchi à quelques trucs pour créer mon autre Monde presque parfait (je dis bien presque, car toute société, si "idéale" soit-elle, ne sera jamais parfaitement parfaite : il arrivera que vous vous tordiez la cheville, que vous oubliez votre parapluie un jour de pluie diluvienne, que vous perdiez vos clés, que votre toutou arrive en fin de vie etc).

Voici, dans le désordre et en speed (on développera plus tard hein, si si), quelques pistes de réponses sur le fonctionnement de notre future société utopique post-révolution :

1 - Il faudrait que les labos, les hôpitaux, les maternités, les trucs médicaux et vétérinaires, mais aussi les morgues, chambres froides, centres de crémation etc (bref tous les trucs médicaux/vétérinaires/mortuaires) soient plus nombreux (pour être facilement accessibles à la population), et localement réunis dans une même zone.
Par exemple dans une ville ou un village, que tous ces trucs là soient dans le même coin.
Pourquoi ?
Parce que tous ces trucs là (labos, hôpitaux, vétos, services qui s'occupent des morts) utilisent le même type de matériel : une seringue, qu'elle serve à piquer un être humain ou un chien, ça reste une seringue. Idem pour tout le reste, pansements, bandages, médicaments, IRM, appareil de radiologie...
Et parce que tous ces trucs là utilisent des produits très spécifiques et toxiques qui nécessitent une récupération et un recyclage / traitement particuliers.

Donc le mieux, le plus logique et pratique niveau approvisionnement/fonctionnement/traitement/recyclage, c'est que tous les trucs médicaux-para-médicaux-vétérinaires-mortuaires soient réunis au même endroit.
C'est plus pratique et intelligent niveau logistique.

Idem pour d'autres types de structures/services à la population, comme par exemple rapprocher les écoles, les centres de loisirs et les maisons de retraite (grosso modo on a besoin du même matos, et on rapprocherait judicieusement les générations )

Enfin bon faudrait réfléchir à tout ce qu'il est pertinent de rapprocher (ou d'éloigner, comme l'incinérateur à déchets par exemple ), et repenser entièrement l'urbanisme, les transports et la voirie.

2 - Il faudrait pas penser à l'échelle nationale (comment se représenter mentalement les besoins précis et l'organisation de plusieurs millions d'individus ??! C'est impossible ! La "société" que nous connaissons est inhumaine car elle n'est pas à taille humaine, pour commencer) mais à l'échelle locale.
Combien sommes-nous ? Combien veulent vivre en appart ? En maison ? De quoi avons-nous besoin ? (évaluation des besoins énergétiques, nourriture/boisson, ramassage des ordures, écoles, hostos etc) Que faut-il modifier / détruire / créer en priorité ? On a besoin de combien de personnes pour le faire, et de quelles professions / corps de métiers ? Et niveau matos, il faut quoi ? Etc

Et naturellement, prévoir et organiser des échanges de services, matériel, denrées en tous genres, et se coordonner avec les localités voisines
(oui hein, si y'en a un qui veut construire une route jusque chez le voisin, mais que le voisin veut pas ^^ faudra bien se coordonner un minimum avec les autres. Et de fil en aiguille, de localités en localités, ça donnera de fait une organisation au niveau national, mais sans que ce soit centralisé/hiérarchisé. La classe )

3 - Il faudrait qu'on revoit TOUT le processus d'éducation / formation.
L'école n'a pas simplement vocation à bourrer le crâne de nos bambins de savoirs empiriques. L'école, et la société dans son ensemble d'ailleurs, devra former de vrais êtres humains : leur expliquer l'importance de certaines valeurs (l'anti-sexisme, l'anti-racisme...), de la bio-diversité et du respect de la nature et des autres espèces animales, etc.
L'école (et la société, à l'échelle locale souvenez-vous ) devra aussi permettre aux enfants (et aux individus) de développer leurs talents et aptitudes (lorsqu'ils-elles en ont, ce qui n'est pas une obligation ), dans des domaines très variés.

Et aussi, l'école leur apprendra des trucs qui moi me paraissent évidents, mais qui sont pas du tout (ou si peu) inclus dans la formation scolaire, comme :

* les gestes de premiers secours : savoir réagir efficacement à tous types de problèmes/d'accidents

* la langue des signes : ça me parait inconcevable que ce soit pas déjà obligatoire...
Qu'une partie de la population soit coupée du monde parce qu'une autre partie n'a pas appris à communiquer avec elle, je trouve ça vraiment honteux.
(lisez L'histoire d'Helen Keller, c'est passionnant et très instructif à ce sujet, et sur bien d'autres sujets aussi d'ailleurs
http://livre.fnac.com/a281648/Lorenaa-Hickok-L-histoire-d-Helen-Keller
c'est classé en "littérature jeunesse" parce que c'est facile à lire, mais c'est un bouquin pour tout le monde, pas spécifiquement pour les enfants. Qu'ils sont cons ceux qui font cette classification... )

* le morse : inventé en 1835 pour la télégraphie, ce code est d'une universalité absolue puisqu'on peut l'utiliser aussi bien de manière sonore (en tapant des coups à différents intervalles) que visuelle (tracer des traits et points, ou par signaux lumineux courts et longs).
C'est un mode de communication adaptable à de multiples circonstances, et qui a sauvé la vie de nombreuses personnes à travers les siècles et le monde.
Depuis le 1er février 1999, les services maritimes côtiers et mobiles de France et de nombreux autres pays ont abandonné la veille obligatoire et cessé les émissions en morse, notamment sur la "bande des 600 mètres" (500 kHz), historiquement affectée au trafic de détresse ou d’urgence en télégraphie, un système satellitaire plus moderne ayant pris le relais.
C'est n'importe quoi : si les satellites tombent en rade, on l'a dans le cul en gros...
Le morse c'est vachement beaucoup bien et pratique, et tout le monde devrait y être formé.

Y'a sûrement d'autres choses encore auxquelles j'ai pas pensé et qu'il serait judicieux d'apprendre à tout le monde.

4 - Abolir l'argent et le salariat : plus de limites de budget, youpi !
L'argent c'est nul : on fait les pires trucs pour en avoir (menacer, exploiter, se soumettre, tuer), et tout ce qui serait bien à faire, on le fait pas parce qu'on a pas le budget pour...
C'est vraiment n'importe quoi.
Sans argent, nous n'aurons plus aucune limite budgétaire, et nous pourrons faire d'énormes avancées réellement utiles dans tous les domaines.
Les maladies "orphelines" ne le seront plus, les hôpitaux auront du bon matos, les modes de production seront moins polluants/toxiques pour l'environnement, on pourra refaire/réaménager tout ce qui doit l'être (voirie, infrastructures, transports etc), on pourra créer tout ce dont on a envie (dans le respect de certaines valeurs/processus de production), bref c'est trop d'la balle

"Mais pourquoi les gens travailleraient-ils s'il y a pas d'argent à la clé ?" me direz-vous.
Pour vous répondre, reprenons du début
Là tout de suite, pourquoi les gens travaillent / se salarient ?
Pour gagner du fric.
Pour quoi faire ce fric ?
Pour obtenir des trucs : un logement, de l'énergie, de la bouffe, des loisirs...
Sauf que ce qu'ils obtiennent est limité, puisque ça dépend de la quantité de fric qu'ils ont/gagnent.
Donc aujourd'hui, les gens vont travailler pour obtenir une infime quantité de trucs (par exemple, on ne s'achète qu'un seul jeu vidéo et un DVD, alors que y'en a des dizaines voire des centaines ou milliers).

Dans la société "presque idéale" que je propose, "le travail" sera d'une nature différente, et organisé tout autrement.
Il ne s'agira pas de "travailler pour travailler", il s'agira que chacun-e d'entre nous agisse, fasse des choses à l'échelle locale, pour produire des choses, offrir des services ou faire de la recherche, etc.
Et on le fera :
* parce que d'une : comme tout le monde s'y met, y'a moins de boulot donc c'est plus cool
* de deux : en échange, on aura pas "une infime quantité de trucs" comme maintenant, on aura tout !
Tout ce qu'on veut, tout ce dont on a besoin !
Des jeux vidéos à la pelle, des maquillages de ouf, des fringues, de la bouffe, une maison, de l'énergie, des soins, de la tise, de l'eau, des bouquins, des spectacles de rue, des paires de lunettes, des prothèses, des fauteuils roulants sur mesure, des vacances, des meubles géniaux, des jouets, des amplis, des ampoules, des bidules et des machins ^^

On sera libres de produire ce qui nous plait, parce que ce sera gratuit.
Aujourd'hui, on travaille beaucoup pour obtenir peu.
Demain, on travaillera moins et autrement, pour obtenir plus.
Alors pourquoi les gens le feraient pas, je vous le demande ??!


Bon voilà, c'est juste quelques pistes, j'ai plein d'autres idées mais on va s'arrêter là pour l'instant

~~~~~
Avec Panache, Kalach et Strass, Guerre de Classes

Chef du Goulag
Admin
Admin


http://barricata-madame.catch-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum